PARTAGER

Le tome 3 des aventures de Bridget Jones, Folle de lui, vient de débarquer en poche dans nos librairies chez J'ai Lu ! Désormais, notre célibataire préférée a 51 ans, elle est veuve (RIP Mark Darcy – on ne s'en remet pas) et rencontre un jeune homme de 30 ans sur Twitter (Bridget est connectée, et d'ailleurs, son nombre de followers lui tient aujourd'hui autant à cœur que son poids). Envie de fréquenter aussi un jeune garçon ? Le Toy Boy n'aurait-il que du bon ? Cinq bonnes raisons de répondre oui.

Le Toy Boy au top de sa forme
Le Toy Boy, ce petit jeune, mange bien, va à la salle de sport et, même s'il boit de l'alcool et dort peu, apparaît toujours en forme. Avec lui, on vadrouille, on ne s'arrête jamais. Et c'est bien connu, les hommes sont au top de leur performance sexuelle durant la vingtaine. Qui dit mieux pour faire l'amour toute une nuit sans relâche ? Avec Jim, on n'entendra jamais " je suis crevé, j'ai une présentation demain ". Il va bien, son torse va bien, tout le monde va bien, c'est de la folie.

On se transforme en initiatrice
Si nous, on aime la pêche de Jim et la fatigue qu'il ne connaît pas, lui nous aime pour notre expérience. Oui, on en a vu, des choses. Jim aime qu'on l'entraîne vers de nouvelles contrées et ça tombe bien, on aime être celle qui mène la barque de temps en temps. Non, on ne se transforme pas en maman même si le terme est tentant. Mais voilà, on est celle qui décide, qui lui apprend et lui montre de nouvelles choses au lit. Il en redemande tellement qu'on se sent la reine des draps.

Son père est jeune
Qui dit Toy Boy, dit vingtaine (à peu près), dit aussi que son géniteur est jeune (enfin qui a notre âge, quoi). Ça nous plaît bien de rencontrer son père – sans qu'il ne sache réellement qui on est : on peut lorgner sur une plastique de rêve bien qu'un peu plus vieillie. Oui de rêve, parce que d'où Jim peut-il bien venir avec un corps pareil ? D'un autre corps au top. C'est bon à savoir, des fois qu'on ait envie plus tard de naviguer dans des eaux plus âgées sans avoir à chercher midi à quatorze heures.

On rajeunit à ses côtés
On revit sa jeunesse. Qui d'autre pour aller en boîte ou faire un laser game ? Alors oui, des fois, ça peut nous paraître légèrement adolescent (j'ai passé le temps de ces conneries moi), mais non en fait. Parce que si on tient le bras de Jim, c'est bien parce qu'on a envie de s'éclater et chose sûre, on va le faire. Des bières en terrasse, des cris dans la rue après une soirée, des pizzas avalées à six heures du matin, des parties de baby-foot et le réveil que l'on ne met pas le lendemain. Sans oublier qu'avec ses réductions moins de vingt-cinq ans, on va en avoir des occasions.

La relation n'est que légère
C'est fou (et fatiguant) de rencontrer un homme de notre âge avec qui on se prend (encore) le chou. Entre un passé à nettoyer et un futur à oser construire, on se lasse des hommes hésitants. Alors si avec l'âge, ces messieurs ne savent pas toujours ce qu'ils veulent, le Toy Boy a l'avantage de savoir ce qu'il veut lui : s'amuser, profiter. C'est super et plein de légèreté. On ne guette pas un sms, on ne se pose pas de questions sur le pourquoi du comment de demain et de la relation. On est simplement là pour passer des bons moments.

 

Voir aussi :

 


Journal des femmes

LAISSER UN COMMENTAIRE