PARTAGER

La capote, on commence à bien connaître, mais le préservatif féminin, vous avez déjà essayé ?

L’idée, c’est de reprendre un peu le contrôle de la situation et de ne pas être dépendante de Monsieur pour la protection contre les IST (et aussi d’éviter une éventuelle grossesse, mais là, on dispose de davantage de moyens alternatifs, entre la pilule, le stérilet, le patch, l’anneau…).

 

Donc, dans la théorie, on est pour, d’autant plus qu’il convient aux personnes allergiques puisqu’il ne contient pas de latex. Dans la pratique, c’est plus compliqué. Le préservatif féminin est un peu plus difficile d’utilisation que le masculin. Il comporte deux anneaux, un à chaque extrémité. Une extrémité est fermée (celle qu’on place au fond du vagin), l’autre est ouverte (logique…). Il faut l’insérer et c’est là que les ennuis commencent : d’abord, c’est très lubrifié, donc on s’en met plein les mains. Ensuite, s’introduire un truc mou et sans forme dans le vagin n’est pas la chose la plus facile au monde (amies de la dysfonction érectile, bonjour !). Même une fois que c’est fait, ça peut déborder de 2-3 centimètres, ce qui n’est pas très glamour – mais c’est ainsi qu’il protège mieux que le masculin les organes génitaux externes et donc limite davantage les risques de certaines IST.

L’avantage : on peut le mettre en place jusqu’à 8 heures avant le rapport sexuel, donc le positionner avant d’aller en rendez-vous galant. Il est d’ailleurs vivement conseillé de le poser en avance et pas sur le moment, car (à moins d’être experte en la matière et très efficace) ça casse un peu le jeu.

Quant aux sensations pendant l’acte, elles ne sont pas particulièrement différentes, ni pour elle ni pour lui (dixit mon cobaye).

Autre avantage : contrairement au préservatif masculin, il n’est pas nécessaire que Monsieur se retire juste après avoir éjaculé, car il n’y a pas de risque de fuites.

 

Point bonus : si votre partenaire de jeu n’a pas assez d’humour et d’esprit d’aventure pour essayer cela avec vous, c’est peut-être le signe que vous pouvez trouver plus drôle et plus ouvert d’esprit… 

 

So Sexy, des laboratoires Terpan, 15,58€ les 10.

J’ai testé pour vous : le préservatif féminin

 

Lire aussi

VIH, SIDA, comment en parler à son ado ?

Préservatif féminin, mode d’emploi

France : les infections sexuellement transmissibles en forte hausse

 

 

Faites aussi notre Quiz : contraception, êtes-vous au point ? 

Vous avez 3 minutes de plus ?


Source : Femme actuelle

Femme actuelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here