PARTAGER

Contrairement à une certaine époque, aujourd’hui, le poil n’est plus à la mode ! Jambes, aisselles, bras… on enlève tout ! Pour ce qui est du pubis, de plus en plus de femmes optent pour l’épilation intégrale ou brésilienne... Mais certaines y sont toujours réticentes. Quelques conseils pour dédramatiser l’épilation intégrale !

Les avantages de l’épilation intégrale

L’hygiène : Les poils, c’est bien connu, retiennent les odeurs et les microbes. L’épilation intégrale procure donc une plus grande hygiène, et la peau ainsi imberbe s’hydrate plus facilement.

Le plaisir sexuel : Certains adeptes de l’épilation intégrale assurent que le plaisir sexuel est plus intense lorsque la peau est à nu... D’autres encore préfèrent être bien épilée avant que leur partenaire ne leur fasse un cunnilingus, leurs sensations s'en trouvant décuplées…

L’esthétique : c’est sûr que se balader en maillot de bain sur la plage avec une forêt amazonienne qui dépasse du bikini, ce n’est pas très glamour ! L’épilation intégrale permet d’être tranquille : rien ne risque de dépasser !

À essayer d'urgence : 20 positions pour atteindre l'orgasme clitoridien

Les inconvénients de l'épilation intégrale

Ça ne plaît pas à tout le monde : Alors que certains hommes adorent, d’autres détestent ! En effet, ces derniers décrient le côté vulgaire des corps imberbes, bien souvent transmis par les actrices de film pornos, ou l’effet « petite fille » qui les refroidit.

Ça demande de l’entretien : La nature est parfois mal faite et malheureusement pour nous, les poils repoussent vite. L’épilation intégrale demande donc un entretien tout particulier : gommages, hydratation régulière, épilation toutes les 3 à 4 semaines... bref, un travail à temps plein.

Plus de protection bactérienne : Si les poils existent, c’est qu’ils servent bien à quelque chose ! Et leur rôle premier, c’est de protéger les muqueuses intimes des microbes de l’extérieur.

Les différentes façons de s’épiler intégralement

Il existe différentes « armes » pour faire la guerre aux poils… à vous de choisir la vôtre !

Le rasoir : C’est le plus simple d’utilisation, le moins coûteux et probablement le plus pratique… mais ce n’est certainement pas le plus approprié pour une épilation intégrale ! Car en plus d’irriter la peau, cette solution n’est pas efficace sur la durée : les poils repoussent au bout de 3 jours, très drus et souvent sous la peau…

Les crèmes dépilatoires : Comme le rasoir, elles sont efficaces le jour J, mais les poils repousseront avant que vous n’ayez eu le temps de dire ouf ! En plus, certains de leurs composants peuvent provoquer de graves irritations en cas de contact avec les muqueuses.

La pince à épiler : Efficace (le poil est arraché avec son bulbe), et peu douloureux, cette technique n’en est pas moins laborieuse ! Si vous avez une journée à perdre, pourquoi pas… mais bon courage !

La cire : C’est THE technique de prédilection pour l’épilation intégrale. Rapide, elle arrache les poils efficacement et pour longtemps ! Seul hic : la douleur. À part pour les courageuses qui ont le cran de le faire elles-mêmes, nous vous conseillons de prendre rendez-vous chez une esthéticienne… Choisissez-là bien : douce, rapide, et sûre d’elle.

Le laser : Peut être une alternative intéressante, mais son efficacité nécessite plusieurs interventions. Attention, cette solution est définitive, alors ne prenez pas votre décision sur un coup de tête !

Partez à la conquête du point G !

Conseils

Allez-y progressivement : ne vous débarrassez pas d’un coup de votre soyeuse fourrure, mais allez-y plutôt par étapes. Maillot échancré, puis brésilien, et enfin intégral, vous apprivoiserez mieux le changement… et la douleur !

Laissez votre corps en jachère : Les épilations à répétition ont tendance à abîmer la peau. Alors ne vous torturez pas toute l’année, et laissez votre intimité hiberner un peu pendant l’hiver !

Désinfectez avant, hydratez après : pour éviter les risques d’infection et d’irritation de la peau. Il existe également des lotions hydratantes qui ralentissent la repousse du poil.

Les positions pour les paresseuses...

À voir aussi :
- Les zones érogènes, ou l'art de se faire du bien
- Désir masculine vs désir féminin

- Sexe oral, les bonnes raisons pour ne pas s'en passer


Au feminin

6 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE