PARTAGER

À chaque dîner, on entend toujours les mêmes choses : "il n'y a plus de saisons" et "2 couples sur 3 divorcent à Paris, contre 1 sur 3 en Province". Une raison pour ne pas se marier ? En tout cas, ça en refroidit certaines. Aujourd'hui, le nombre de mariages entre sexes différents diminue. Aujourd'hui, aussi, il y a de plus en plus de familles recomposées ou de femmes qui décident de faire des bébés seules. Le schéma classique de nos grands-parents nous est tombé dessus et se brise petit à petit. Le mariage aurait-il perdu de sa valeur de peur de l'échec, dans une société où le grand amour n'est plus unique, mais peut se rencontrer plusieurs fois tout au long d'une vie ? Plusieurs filles témoignent et nous racontent pourquoi elles ne se marieront pas.

Parce que mes parents ont divorcé, que ma mère a ensuite divorcé deux fois par la suite en m'incitant très explicitement "à ne jamais me marier, que ce ne sont que des emmerdes". Je pense qu'un bout de papier devant un maire ne renforce pas l'amour ni n'empêche de tromper ou de faire une faute. J'ai acheté un appart avec mon mec, c'est 10000 fois plus engageant que de se marier à mon goût.
Pénélope, 30 ans

Se marier, ça semble tellement compliqué en termes d'organisation. Et c'est un coût. Divorcer, c'est pareil. Et puisque le risque existe, je me suis toujours dit que je ne m'encombrerai pas de tout ça. On s'aime, on est bien, alors pourquoi faire ? Bon la seule chose, c'est que je préfère son nom au mien.
Amandine, 27 ans

Ma demi-sœur s'est mariée, j'avais quinze ans, je trouvais que l'amour c'était grand et beau. Elle en avait vingt-cinq. Dix mois plus tard, elle apprend que son homme la trompe. J'ai, malgré moi, associé mariage à adultère. J'étais jeune et cette idée ne m'a jamais quittée : quand on se marie, on se trompe tout de suite ? Alors viens, on ne se marie pas.
Eléonore, 30 ans

Quand j'étais jeune, j'associais mariage à conte de fées, belle robe… Puis, à 18 ans, j'ai commencé à travailler dans un bar et là j'observais tous les couples. J'ai eu presque du dégoût devant certains regards discrets de certains hommes envers d'autres filles, alors que leur femme était là ! Ou devant le changement de comportement des femmes une fois que monsieur partait… Pourtant je bossais dans un bar restaurant tout à fait ordinaire. Mais tous ces détails m'ont fait redescendre de mon nuage et m'ont fait comprendre que Sissi, ce n'est qu'un film, que l'amour n'est pas toujours tout beau, tout rose. Pourtant, je l'ai rencontré aujourd'hui, l'amour tout beau et presque rose. Et je me dis pourquoi se marier si on est bien comme ça ? J'entends des couples qui sont ensemble depuis dix ans et se marient pour diverses raisons, puis trois ans plus tard c'est le divorce. Je me dis que le mariage met peut-être la pression : on se doit tellement fidélité qu'on a envie d'interdit, qu'on en regarde d'autres… Je ne veux rien changer à notre relation aujourd'hui. 
Emilie, 33 ans

Je déteste avoir tous les regards sur moi. C'est tout bête mais je me suis toujours dit que je serai incapable de me marier pour ça. Etre la star de la soirée, exposer mon amour, faire un discours… Avec mon homme, tout va bien depuis huit ans, mon amour je lui expose, des discours je lui en fais avant de dormir. C'est notre bulle.
Sophie, 35 ans

Mes parents ont divorcé après presque trente ans de mariage. C'était il y a peu de temps, au moment où moi je rencontrais enfin celui avec qui je veux faire ma vie. Je n'ai jamais désiré me marier plus que tout, mais c'était une option. La séparation de mes parents a mis un point final à ce maigre projet : je ne marierai pas.
Mathilde, 34 ans

Je n'aime pas l'idée du mariage, parce que je n'aime pas l'idée que tout est acquis. C'est comme un point final, un "notre amour fonctionne" et à partir de là, il n'y a plus de challenge !
Fanny, 25 ans

J'ai beau savoir que je veux faire ma vie avec Laurent, j'entends trop souvent des histoires capoter. J'entends, aussi, qu'aujourd'hui, on vit plusieurs grands amours dans une vie. Et même si je ne veux que lui, je ne peux pas m'empêcher de penser que ça se trouve, je n'échapperai pas à notre époque. Alors je n'ai pas envie de me lier au cas où un jour j'aurais soif de liberté. Ce que je ne me souhaite pas pourtant, à la vue de mes sentiments. Tout ça reste contradictoire.
Anaïs, 30 ans
 

 

Voir aussi :

 


Journal des femmes

3 COMMENTAIRES

  1. Ils ont tout a fait raison .parce que le mariage est un engagément mais maitenant cela est devenu un jeu ou tout le monde fait ce qu il veut sans vraiment tenir compte de l avis de l autre

LAISSER UN COMMENTAIRE