PARTAGER

Lorsqu’on débute une relation, la fusion amoureuse sublime l’être aimé et en particulier tous ses petits défauts.  Lors des présentations à sa famille, vous vous retrouvez de plain-pied dans la réalité : votre partenaire n’est pas parfait : il/elle à une mère qui occupe une place importante dans sa vie (et réciproquement !).

Si vous avez parfois l'impression que vous avez non seulement épousé votre partenaire, mais sa mère dans le même temps, les sujets de conflits vont s’avérer nombreux. Vous vous retrouvez dans une situation triangulaire où les limites sont dépassées, les sentiments des protagonistes ignorés et la non-communication abondante. Voici un guide sur la façon dont il vous faudra composer avec votre belle-mère sans exposer votre relation amoureuse à un risque potentiel.

Où se situe exactement le problème?


Les parents sont parfois atteints du syndrome du « nid vide » : leur grand enfant quitte la maison, côtoie une personne et la relation amoureuse s’établit dans la durée. Pour certaines mères, cette installation à l’extérieur du giron familial est vécue comme une trahison, car il existe parfois une rivalité entre la mère et sa fille.
 Parfois aussi, le nouveau partenaire qui « vole » la fille à ses parents apparaît comme un rival qui ferait éclater la belle unité familiale. Une mère souhaitant le meilleur pour son enfant, le partenaire est souvent jaugé, évalué et détaillé de près !
Le vrai problème pour la plupart des mères est de lâcher prise. Si vous gardez cela à l'esprit, vous aurez déjà un net avantage sur la compréhension de la situation.

Quelle place pour chacune ?


Certains conflits avec les belles-mères résident sur la crainte de ne pas avoir de rôle à jouer dans votre nouvelle vie avec votre partenaire : rassurez-la en lui demandant de l’aide pour une sortie d’école, une activité auprès des enfants, un relai qui vous aidera dans votre organisation de couple mais qui aura également le bénéfice de mobiliser votre belle-mère dans une action rendant service à tous, tout en lui faisant partager votre vie de famille.
Une belle-mère peut posséder beaucoup d'expérience de la vie, pourquoi ne pas en bénéficier en lui faisant une place, celle que vous déciderez conjointement, dans votre vie quotidienne ?

Que faire en cas de conflit ?


Si votre partenaire prend systématiquement le parti de sa mère, c’est qu’il n’a pas coupé le cordon ! La bataille risque de faire rage et vous, de vous épuiser vainement. Prenez le temps de parler avec votre conjoint de la rivalité existante et des soucis qui en découle. Tentez de lui faire comprendre que le véritable enjeu se situe du côté de la mère et de son fils, et de son inquiétude quant à le laisser vivre sa vie. Peu importe le choix de la compagne, la rivalité perdurera. S’il ne parvient pas à rester soudé à votre posture de couple face à sa mère, le bras de fer peut durer indéfiniment…

Si toutes les tentatives de conciliations échouent ?


Si la communication est difficile et les tensions palpables, tentez de réduire le contact au minimum. Si vous avez des enfants, ne pas laisser les tensions s’exprimer devant eux.
Votre belle-mère devra en faire autant : il s’agit de préserver les enfants et leur relation avec leur grand-mère en dehors des considérations des adultes. Une grand-mère aimante et bienveillante ne prendra pas le risque de prendre à témoin ses petits-enfants et de les mêler aux querelles ou désaccords des adultes. Parfois, la paix n'est pas possible mais une relation « à bonne distance » est envisageable et s’avérer salutaire pour tous!


 

Source: parship.fr


Source : Femme Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE