PARTAGER

L’éducation des enfants est parfois source de désaccords, plus ou moins graves, entre parents. Une séparation ou un divorce aggravent souvent les choses. Comment trouver malgré tout des terrains d’entente et préserver l’harmonie indispensable pour les petits ? Extraits du dossier Parents & enfants “Papa dit oui, maman dit non”.

Divorce, séparation : des désaccords plus difficiles à gérer

Tous les couples, même les plus unis, ont parfois des désaccords à propos de l'éducation des enfants. Mais ces divergences peuvent devenir particulièrement conflictuelles lorsque les parents sont séparés. Une situation qui touche aujourd'hui de nombreuses familles.

Lorsque les parents ne vivent plus ensemble, “les désaccords en matière d'éducation sont d'autant plus difficiles à gérer qu'ils viennent souvent s'ajouter à d'autres conflits, observe Catherine Serrurier, thérapeute de couple. Tout est emmêlé et les tensions se cristallisent vite sur les enfants. Les reproches et les querelles venimeuses où chaque parent dit ‘c'est moi qui décide’, ‘tu n'as pas bien fait’, sont monnaie courante.”

“Le fossé ne cesse de se creuser”

Marie, séparée de son premier conjoint depuis douze ans, ne pensait pas en arriver là, mais, depuis quelque temps, cette maman de trois enfants reconnaît que la relation avec le père de sa grande fille de 17 ans s'est beaucoup dégradée. “Les divergences sont apparues au début de l'adolescence et, depuis, le fossé ne cesse de se creuser, raconte-t-elle.

Je réalise que nous n'avons pas du tout la même façon de considérer l'investissement scolaire, le travail et l'ambition à long terme. Lui, semble tirer notre fille vers le bas en lui disant qu'elle n'a pas besoin d'avoir 18 de moyenne à l'école ou de persévérer dans la pratique du violon, puisqu'elle n'en fera pas son métier, alors que moi je l'encourage plutôt à faire des efforts.”

L’éducation des enfants peut être un prétexte pour s’affronter

Aujourd'hui, leurs conflits de parents portent également sur les sorties : le papa est “permissif” et autorise leur fille à sortir “très tard” le soir, la maman, elle, est “plus stricte” et “fixe une heure pour rentrer”. “Cela complique la relation avec ma fille, d'autant qu'il lui a conseillé de ne pas se laisser faire et de résister à mes injonctions, ajoute Marie, exaspérée. Il est évident qu'à ce niveau de conflit, il s'agit d'un règlement de comptes.”

L'éducation des enfants peut, en effet, s'avérer un prétexte pour s'affronter, “mais les parents séparés doivent faire en sorte de dépasser leurs conflits personnels pour continuer à assumer leurs responsabilités, explique Catherine Serrurier. Même s'ils ne forment plus un couple, ils restent des parents qui doivent élever leurs enfants en essayant de se concerter le plus souvent possible.”

 

Source : vosquestionsdeparents.fr

 


Femme Afrique

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE