PARTAGER

A 25 ans, Alice et J.S (Jean Sébastien ndlr) forment le couple le plus fashion de la blogosphère. Regards amoureux et sourires complices, aucun doute, ces deux-là sont faits pour être ensemble. Passionnés de mode, ils ont su faire de leur idylle un atout de choc pour se distinguer des autres blogueurs. Leur blog J'aime tout chez toi cartonne et ne laisse personne indifférent. Rencontre avec ce duo insolite qui a toujours le mot pour rire.

Alice et J.S sont en couple et, pourtant, on dirait deux vieux potes. Ils se complètent, quand l'un commence une phrase, l'autre la termine. Toujours à la pointe de la mode, on a l'impression que ces deux-là ne commettent aucun fashion faux-pas. Loin d'avoir la grosse tête, ils se livrent sans langue de bois et laissent aux autres les réponses toutes faites. Arrivée en avance, Alice n'a pas tardé à nous faire la conversation autour de quelques madeleines et de son thermos de thé. Un vrai régal ! Si vous ne les suivez pas encore, vous n'allez pas tarder à succomber.

Alice, en quoi consiste ton rôle de styliste chez Asos ?

Au départ, notre intitulé de job c'était personnal stylist. Sauf qu'on s'est rendu compte il y a quelques temps que ce n'était pas forcément très clair pour les gens. Parce qu'au final, le stylisme qu'on fait, c'est davantage pour nous que pour les autres. On ne dessine pas de modèles, on ne fait pas de stylisme pour les mannequins... Du coup, on s'intitule les Insiders. En gros, on a un rôle d'ambassadeurs, on est les visages de la marque Asos. Dans notre équipe, on doit être au moins une dizaine. Au quotidien, on conseille, on essaie d'inspirer les gens.

Que retrouve-t-on dans votre wishlist de noël ?

Alice : Je suis une grand fana de sacs, mais là, j'ai craqué sur une paire de bottes. Elles arrivent sous le genoux, elles sont un peu larges au niveau du mollet, tout en vinyle. Je ne sais pas si j'oserai les porter, mais j'adore. On peut les trouver sur le site Topshop mais ce n'est pas la marque Topshop.

Selon vous, quel est le pire fashion faux-pas qu'on puisse commettre ?

Alice : Chacun est libre de porter ce qu'il veut, mais selon moi, c'est vraiment les leggings. Je ne comprends pas qu'on puisse le mettre en pantalon, on voit tous les sous-vêtements au travers. Cela me pique les yeux. Pour moi, le legging on le porte à la maison, tranquille, en mode doudou, mais pas dehors.

J.S : Les leggings, c'est clairement pas possible ! Après pour les mecs, je ne supporte pas les colliers par dessus les pulls. Surtout que généralement c'est une chaîne offerte par leur mère quand ils étaient enfants ou bien les chaînes à mailles qu'on avait au collège.

J'aime tout chez toi, le couple qui rhabille la blogosphère

Alice, quel conseil mode peux-tu nous donner ?

Ne suivez pas la mode à la lettre. Vous pouvez piocher dans les tendances actuelles mais c'est inutile de tout prendre. L'objectif c'est de se sentir bien dans son look.

As-tu des adresses ou des sites insolites à nous conseiller ?

Alice : Dans la rue des martyrs, il y a une petite boutique spécialisée dans les gaufres. A chaque fois que je passe devant, je me dis "oh là là ne craque pas", c'est terrible. L'odeur des gens qui habitent au-dessus, cela doit être l'angoisse, ça sent tellement bon ! Récemment je suis tombée sur le site frankie collective, ils prennent des pièces hyper vintage des nineties, et ils les customisent. On trouve des sweats Champion cropés, des sweats Fila aux manches longues, des vestes zippées Reebok..., le tout à des prix très abordables.

Sur vos sélections shopping, les prix sont toujours raisonnables, c'est important pour vous ?

Alice : On aime bien les produits de luxe, comme tout le monde je pense, mais en fait on n'a pas forcément les moyens de se les offrir. On est des gros consommateurs de fringues, donc si on avait des goûts de luxe on pourrait pas se les payer. Du coup, on dégote des fringues abordables sur des sites comme Asos, Zara, H&M, et on se fait plaisir toutes les semaines ou tous les mois. Cela nous permet d'avoir de nouvelles pièces sans nous ruiner. L'avantage d'Asos, c'est qu'il propose des nouveautés toutes les semaines, la qualité est bien présente et le design est sympa. Bon, de temps en temps, on va piocher quelques vêtements un peu moins accessibles chez Acne Studio ou un joli sac de designer.

Quelle est la pièce la plus cher de ton dressing ?

Alice : Mon sac Chanel, offert par mon amoureux.

Quelle pièce rêveriez-vous d'avoir ?

Alice : Un sac Céline en feutrine grise. J'ai une obsession pour la feutrine grise, je ne sais pas pourquoi, mais j'adore ! Je l'ai repéré il y a quelques mois sur Pinterest et je n'ai jamais réussi à le retrouver. A mon avis, il date d'il y a deux ou trois ans. Mais bon, de toute façon, je ne suis pas certaine de pouvoir me l'offrir.

J.S : Une paire de baskets repérée sur un site japonais. Le seul problème c'est que je ne parle pas japonais, donc je ne comprends rien au site et je suis sûr de ne jamais les avoir. Le pire, c'est qu'elles ne sont même pas chères.

Vous arrive-t-il de piocher dans le dressing de l'autre ?

Alice : Oui ! Par exemple aujourd'hui j'ai son Levi's, bon il fait un petit gabarit. Je ne te cache pas que je dois mettre une ceinture, mais ça passe. Il me prend mes manteaux parce que j'aime les porter longs et oversize. En ce moment, sa victime est mon manteau beige, que je ne peux même plus mettre parce qu'il le pique tous les jours.

J.S : Je lui pique quelques pantalons, enfin ceux dans lesquels je rentre. Elle pioche dans mes pulls et les t-shirts que je ne veux plus pour dormir. Bon les chaussures, ce n'est pas possible.

Vous arrive-t-il d'être en désaccord vestimentaire ?

J.S : Parfois, elle met des trucs que je ne n'aime pas du tout. Souvent elle se change, alors que moi par exemple je suis plus bornée qu'elle, et même si elle n'aime pas ma paire de baskets, je m'obstine. Bon, par la suite elle finit par les apprécier...genre au bout de trois ans.

Comment faites-vous pour accorder vos tenues ?

Alice : Quand on a des photos pour le blog, on fait attention d'être coordonnés pour rester en adéquation avec notre ligne éditoriale. C'est sans doute une déformation professionnelle, mais dans la vie de tous les jours on est souvent habillés de la même façon sans même se concerter.

Diriez-vous qu'être à deux c'est une force ?

J.S : Oui, je pense que c'est grâce à cela qu'on a marché rapidement. Le fait qu'on soit deux apporte une dynamique aux photos. Les gens peuvent se raconter une histoire, alors que voir une fille toute seule, bon bah tu la regardes et tu te dis "elle est bien habillée".

Comment vous définiriez-vous l'un, l'autre ?

J.S : Elle est relou (petit sourire en coin).

Alice : Il déborde d'imagination, il est créatif. Parfois, il pense à des choses auxquelles personne n'aurait pensé. Il est aussi très altruiste et tourné vers l'autre.

J.S : C'est un bon pote !

Quels blogs mode suivez-vous ?

Alice : On est de très mauvais élèves, on ne suit pas vraiment les blogueuses. Bon de temps en temps, j'aime bien regarder mes copines de blog comme Alex's Closet, mais ça s'arrête là.

J.S : J'aime bien suivre les mecs qui font du street style parce qu'il y a plusieurs looks, c'est varié. Le top, c'est à la Fashion Week, les gens se lâchent et on obtient des trucs vraiment cool.

Et vous pendant la Fashion Week, vous vous lâchez ?

Alice : On ne va pas opter pour une tenue loufoque parce que cela ne nous ressemble pas. Après, on va un peu durcir le trait, parce qu'on sait que le jeu de la Fashion Week au-delà d'assister aux défilés, c'est de réussir à être pris en photo par des photographes. Si les photos sont publiées dans un magazine ou sur un site, c'est encore mieux. Du coup, pour taper dans l'oeil des photographes, il faut un look qui sorte du lot. Qui dit sortir du lot, dit avoir une pièce un peu plus excentrique que d'ordinaire. Maintenant, nous on est quand même très noir, gris, blanc, bleu, donc on nous verra rarement avec des trucs loufoques. On va davantage miser sur une pièce forte, un détail hors du commun...

J.S : Quand on peut aller dans les showrooms, c'est vraiment le top. On emprunte des vêtements un peu plus coutures que d'ordinaire, et on se fait plaisir.

Que peut-on vous souhaiter pour 2016 ?

Ensemble : Que le travail produit pour le blog continue de payer et de toucher les gens.

30 trenchs à shopper d'urgence pour la saison

A lire aussi sur aufeminin :
- 10 blogueuses mode à suivre pour une grossesse stylée
- Portrait : la blogueuse Noholita se dévoile
- Portrait : En tête-à-tête avec Alex's Closet


Au feminin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here