PARTAGER

Donner le meilleur à votre bébé en l'allaitant, voilà ce que vous voulez ! Alors comment bien vous nourrir pour avoir tout ce dont vous avez besoin ? Nos conseils.

Une alimentation variée et équilibrée

Votre lait sera-t-il suffisamment nourrissant pour fournir tous les apports nutritionnels nécessaires à votre enfant ? C'est une de vos grandes inquiétudes, mais rassurez-vous !

Votre corps est une incroyable et parfaite machine : il va privilégier la fabrication d'un lait maternel d'une excellente qualité. Quitte s'il le faut à aller piocher dans vos réserves... Alors ce n'est pas le moment de commencer un régime pour perdre vos petits kilos superflus... Vous risqueriez de vous retrouver complètement à plat !

Pour garder la forme, inutile d'augmenter les quantités ! Il vous suffit d'adopter une alimentation diversifiée et adaptée à votre faim, en suivant des consignes diététiques simples.

1. Consommez des aliments riches en fer

Le fer est un des constituants des globules rouges. L'anémie ou manque de fer est responsable d'une grande fatigue et vous rend plus sensible aux infections. Comme votre bébé n'a pas encore constitué son propre stock de fer, c'est dans le vôtre qu'il va puiser pour constituer sa propre masse sanguine.

Alors pour ne pas être anémiée et avoir une santé de fer, pensez à manger de la viande rouge, ou du boudin noir ou des jaunes d'œufs, mais sachez que vous en trouverez aussi dans les légumineuses (lentilles, flageolets…) et les céréales complètes.

2. Ne négligez pas les apports en calcium

L'apport en calcium est fondamental car il est indispensable pour que votre bébé développe son squelette et sa musculature. De plus, il vous permet de compenser vos propres pertes calciques, générées par la production de lait.

Vous le trouverez dans les yaourts, le lait ou les fromages. Pensez à consommer 4 produits laitiers par jour.

Ne négligez pas le beurre sur vos tartines du petit déjeuner. C'est une source de vitamine A, une vitamine très antioxydante et jouant un rôle dans plusieurs fonctions de l’organisme (vision, croissance des os, santé de la peau...).

3. Pas d'impasse sur les acides gras essentiels !

Fondamentaux dans le développement du cerveau de votre bébé et aussi dans le maintien de votre équilibre nerveux et psychique (leur présence dans le lait maternel diminuerait le taux de dépressions post-partum) , les acides gras essentiels, dont les omégas 3, ont la particularité de ne pas pouvoir être synthétisés par notre organisme. C'est donc dans l'alimentation qu'il faut vous faudra aller les chercher en consommant des poissons gras ( saumon, hareng, sardine, maquereau) et des huiles (colza, noix, soja).

4. Vitaminez-vous la vie !

Des vitamines et des oligoéléments, il vous en faut pour vous et votre bébé : les fruits et les légumes vous les apporteront.

5. N'oubliez pas les boissons !

Pour assurer une production de lait optimale, vos besoins hydriques augmentent. Vos besoins ? Entre 1,5 l et 2 l. Mais vous n'êtes pas obligée de vous forcer à boire des quantités astronomiques ! Ecoutez-vous et buvez quand vous avez soif.

Misez plutôt sur l'eau, en évitant le thé, le café et les boissons à base de cola, à cause de leur effets excitants.

L'alcool, même à faible dose, est bien évidemment à proscrire.

Petits conseils

- Durant votre allaitement, aucun aliment n'est défendu. Vous pouvez manger de tout (en évitant de consommer des produits sucrés ou trop salés qui n'ont aucun intérêt nutritionnel), mais toujours en quantité modérée. Consommer trop de fruits ou de choux pourrait entraîner des troubles intestinaux, diarrhées ou ballonnements chez votre bébé.

- Pour résumer, votre journée type comporte :

- Au moins 5 fruits et des légumes.

- Du pain ou des céréales ou des pâtes ou du riz ou des pomme de terre à chaque repas.

- 4 produits laitiers par jour.

- De la viande, des œufs ou du poisson 1 à 2 fois par jour (sans oublier de privilégier les poissons gras pour les omégas 3).

 

Source : enfant.com


Femme Afrique

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE