PARTAGER

Les femmes ont longtemps préparé les philtres d'amour et autres potions pour attiser l'ardeur de leurs amants, sachant qu'elles en profiteraient inévitablement. On découvre cependant qu'il n'y a pas que la libido masculine qui peut être avivée. Il existe des aliments dont les effets aphrodisiaques sont réservés aux femmes. S'il est vrai que la réputation de certains est surfaite, comme celle de la banane, dont les vertus seraient surtout dues à leur forme phallique, d'autres pourraient par exemple intensifier l'orgasme féminin.

Les rumeurs sont nombreuses dans ce domaine, prévient Giovanni Apollo. Dans son livre Recettes interdites, le chef propose une centaine de mets et boissons susceptibles de transformer un simple repas en soirée excitante. Seul reproche: l'auteur dit s'appuyer sur des études scientifiques... qu'il ne cite pas. Quoi qu'il en soit, nous avons utilisé et complété ses recherches pour vous présenter ce petit guide des aliments champions de la libido féminine.

Des aliments qui agissent sur les femmes

Le basilic : au Portugal, est considéré comme un aphrodisiaque puissant en raison de son parfum envoûtant. En Haïti, il est associé à Erzulie, maîtresse de l'amour, et employé dans des rites vaudous. Mélangé à de l'alcool, des racines de céleri et de serpentaire, de l'huile de cumin et des sécrétions humaines, le basilic permet de concocter un excellent philtre d'amour, indique Giovanni Apollo.

 

La cannelle : est l'épice aphrodisiaque la plus ancienne. Stimulante, elle influe sur l'action des œstrogènes sur les organes génitaux. C'est également un vasodilatateur qui facilite la circulation sanguine dans les veines et les artères. Selon la légende, le philtre d'amour bu par Tristan et Iseut contenait de la cannelle.

La ciboule, la ciboulette et les oignons : régulent la circulation et la pression sanguines, relaxent le système nerveux et font augmenter l'afflux sanguin dans les parties génitales. Ils sont indiqués pour contrer la stérilité féminine et la frigidité.

Par son odeur, la réglisse attise le désir sexuel chez la femme, selon les recherches de Giovanni Apollo. Porter de la réglisse sur soi attire l'amour et fait tomber à ses pieds les personnes du sexe opposé.

Le parfum intense du romarin : agit sur le centre nerveux. Tonifiant et stimulant, il dilate les vaisseaux sanguins, prolongeant l'érection chez l'homme et intensifiant l'orgasme chez la femme.

Les vertus aphrodisiaques de la vanille font le tour du monde

En fait, son odeur est un stimulant sexuel. Ce n'est pas pour rien qu'elle entre dans la composition de nombreux parfums! Elle peut être utilisée à volonté, notamment pour combattre l'asthénie sexuelle.Efficaces chez les deux sexes

Le chocolat : (à 70 % de cacao ou plus) est sans doute l'aphrodisiaque le plus connu. Et sa réputation n'est pas surfaite. Il stimule la circulation sanguine, et contient de la phényléthylamine, une substance qui fait naître le désir sexuel. La théobromine favorise pour sa part l'irrigation du pénis. Le chocolat stimule également la sécrétion d'endorphines, hormones du bonheur, et d'une substance nommée anandamide, qui mime les effets du cannabis. Malheureusement, il faudrait en consommer des kilos pour atteindre le septième ciel!

Le gingembre : l'odeur joue un rôle important dans la stimulation sexuelle. Cette racine favorise la circulation sanguine, ce qui permet au sang d'affluer dans les organes génitaux. Cet afflux a pour effet d'accroître le désir. Comme vasodilatateur, il renforce ou prolonge l'érection chez l'homme et intensifie l'orgasme chez la femme. Il provoquerait aussi des bouffées de chaleur extraordinaires. On utilise le gingembre frais, râpé ou confit pour aviver la fièvre charnelle!

Le safran : est un stimulant des zones érogènes. Des études ont montré qu'il avait des effets comparables à ceux des hormones sexuelles. Des phytothérapeutes continueraient de le prescrire en cas d'impuissance ou de frigidité chez les femmes anémiées. Consommé avec modération, le safran est un excitant. Mais à forte dose, il cause le fou rire. De quoi mettre fin à l'espoir d'une nuit d'amour romantique!

Le curcuma : agit comme un électrochoc sur les centres sensoriels et l'appareil génital. Son ingestion entraînerait d'ardents rapports sexuels.

Les noix, noisettes et pistaches : sont riches en acides gras essentiels. Quand ils ont vieilli pendant trois mois, ces fruits ont la réputation de favoriser la production d'hormones sexuelles et donc la fertilité.

Gélules et autres substances dangereuses

Certains aliments, plantes et préparations déclarés aphrodisiaques pourraient être capables de déclencher une érection ou de stimuler le désir, mais sont dangereux (sur le plan cardiaque ou rénal, par exemple). Si la plupart peuvent être consommés par les hommes, les femmes devraient se méfier de la déhydroepiandrostérone (DHA), dont les effets sont mal connus. La DHA est une hormone naturelle produite par l'organisme. Elle est notamment à l'origine de la production de testostérone, qui a une action sur la libido chez les hommes et les femmes. La prudence s'impose puisque l'efficacité et l'innocuité de la DHA n'ont pas été établies.

Bien que certains aliments aient des effets supérieurs à ceux d'un placebo, en l'absence de désir, ils ne feront pas de miracles! Les facteurs psychologiques restent donc les principes actifs les plus efficaces pour relancer le désir sexuel. Il suffit d'y croire et de développer son imagination!

 

Source : coupdepouce.com

 


Femme Afrique

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE