PARTAGER

Inhalées, ingérées, en massage ou pulvérisées dans l’air, les huiles essentielles ne sont pas des remèdes anodins. Découvrez les précautions d’usage nécessaires pour limiter le risque d’intoxication. Ce n’est pas parce qu’un remède est naturel qu’il est sans danger. C’est par exemple le cas des huiles essentielles. Si elles s’avèrent bien utiles contre les petits maux du quotidien ou même pour assainir l’air, elles doivent être utilisées avec précautions, comme le rappelle le journal La Voix du Nord. Ce quotidien alerte en effet sur le nombre grandissant d’intoxications dans la région Hauts-de-France : 141 cas en 2015, contre "seulement" 18 en 2000, et un total de 1 170 intoxications pendant ces 15 années, principalement "dans le Nord et le Pas-de-Calais".

Quelques gouttes d’huiles essentielles suffisent

Le danger des huiles essentielles vient essentiellement du fait qu’elles sont très concentrées et donc généralement utilisées en trop forte dose. Qu’elles soient ingérées, inhalées ou employées à un usage cutané, les huiles essentielles doivent être consommées avec parcimonie : quelques gouttes suffisent souvent.

En voie cutanée, pour un massage, pensez à les diluer dans de l’huile végétale.

En voie interne : disposez une ou deux gouttes sur un morceau de sucre ou dans une cuillère d’huile végétale.

En inhalation : ne chauffez pas les huiles essentielles , préférez un diffuseur à ventilation, à nébulisation ou à ultrason.

Déconseillées chez l’enfant, la femme enceinte et les personnes âgées

Les huiles essentielles sont également soumises à plusieurs contre-indications. Le ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique, liste ces précautions :


- L’usage des huiles essentielles est déconseillé chez l’enfant, la femme enceinte ou allaitante, les personnes âgées et les personnes souffrant de pathologies chroniques.

- Ne jamais injecter d’huiles essentielles par voie intraveineuse ou intramusculaire.


- Ne pas ingérer d’huiles essentielles.


- Ne jamais appliquer d’huiles essentielles sur les muqueuses, le nez, les yeux, le conduit auditif, etc.

- Pour les personnes à tendances allergiques, toujours effectuer un test d’allergie avant d’utiliser une huile essentielle.


- Après un massage ou une application cutanée, se laver consciencieusement les mains.

Veiller à la qualité des huiles essentielles, aux garanties annoncées sur leur provenance ainsi qu’au mode de culture dont elles sont issues.

- Ne jamais chauffer une huile essentielle pour la diffuser.

 

Source: medisite.fr


Source : Femme Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE