PARTAGER

Originaire de Suisse, le gruyère occupe toujours une belle place sur les plateaux de fromage. Le gruyère est riche en protéines, plus de 27 %, dont la qualité vaut celles des viandes, excellentes pour la croissance et pour l’entretien de la masse musculaire. Comme les autres fromages à pâte dure, sa teneur en lipides est élevée :

il s‘agit pour les deux tiers d’acides gras saturés, dont l’excès favorise l’augmentation du taux sanguin de mauvais cholestérol (LDL). Sa consommation doit donc être modérée, maximum 30 g par jour, en cas d’hypercholestérolémie ou de surpoids.

Le gruyère fait partie des fromages les moins salés, il ne faut toutefois pas en manger plus d’une portion par jour en cas d’hypertension artérielle. Il est l’un des fromages les plus riches en calcium bien assimilable, essentiel à la santé osseuse : une part de 30 g représente le tiers de l’apport quotidien conseillé à un adulte. Il fournit aussi de bonnes proportions de phosphore, de zinc, de cuivre, de vitamines A, D, B2 et B12. Au total, le gruyère réunit de nombreux nutriments, protéines, calcium, vitamines A et D, tout particulièrement importants pour la croissance.

Les astuces : Incorporer du gruyère râpé ou en cubes dans diverses préparations, gratins, purées, sauces béchamel, omelettes, salades composées, permet d’enrichir en calcium et en protéines l’alimentation de ceux qui en ont particulièrement besoin : enfants, adolescents, femmes enceintes ou allaitantes, personnes âgées.
Pour que le gruyère retrouve toute sa saveur, sortez-le du réfrigérateur une heure avant de le consommer.

 

 

Florence Bayala


Femme Afrique

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE