PARTAGER

Une nouvelle recherche montre que les enfants et jeunes adultes qui présentent des carences en vitamines D, B2, B9 et en coenzyme Q10 sont davantage sujets aux céphalées.

Café, alcool, tabac, charcuterie, chocolat… Consommer certains aliments ou excitants peut déclencher une migraine. Mais une nouvelle étude américaine révèle que le manque de certains nutriments peut aussi être responsable de ces maux de tête particulièrement handicapants. Présentée lors du Congrès annuel de l’American Headache Society, cette recherche explique que les enfants, adolescents et jeunes adultes souffrant de céphalées ont aussi une carence en vitamines.

Méthodologie : évaluer les taux sanguins
Pour arriver à ce constat, les chercheurs du Cincinnati Children’s Medical Center (Etats-Unis) ont analysé les données de 7 961 patients souffrant de migraines. Ils ont ainsi évalué les taux sanguins de vitamine D, de riboflavine (vitamine B2), de folate (vitamine B9) et de coenzyme Q10, un puissant antioxydant. 



► Ce que l’étude a montré : des carences différentes chez les hommes et les femmes
Les résultats de ces travaux montrent que plus de la moitié des participants migraineux souffrent de carences pour ces 4 vitamines. Ainsi, 70% d’entre eux présentent une déficience en vitamine D par rapport aux apports nutritionnels recommandés, soit 600 unités internationales (UI) ou 15 microgrammes pour un adulte. Un déficit qui concerne davantage les garçons et les jeunes hommes. De leur côté, les filles et jeunes femmes souffrent plus de carence en coenzyme Q10. Enfin, les volontaires touchés par des migraines chroniques sont ceux qui sont le plus susceptibles d’avoir une déficience en coenzyme Q10 et en vitamine B2, comparé aux cobayes souffrant de migraines épisodiques.

► Ce qu’il faut en conclure : des vitamines pour prévenir, plus que pour guérir
Les chercheurs n’ont pas pu complètement identifier le rôle de ces carences dans la migraine. En effet, la plupart des participants prenaient des traitements pour se soigner ou une supplémentation en vitamines. D’autres études sont donc nécessaires afin de savoir si un apport supplémentaire en vitamines pourrait soulager les céphalées. Une chose est sûre, "toutes ces vitamines sont nécessaires pour le fonctionnement des mitochondries, les centres de production d'énergie de nos cellules. Un fonctionnement déficient, probablement causé par une carence ou une surutilisation de vitamines, peut exposer la personne migraineuse à un risque accru de carence en énergie", concluent les scientifiques.

Où trouver la vitamine D ⇒ Dans les poissons gras, les œufs ou les rognons. 


Où trouver la coenzyme Q10 ⇒  Dans le bœuf, le hareng, les sardines ou les cacahuètes. 


Où trouver la vitamine B2 ⇒  Dans le bœuf, les fromages à pâte molle ou dans les germes de blé.

 

 

Source: autre presse


Femme Afrique

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE